Sylvie Blocher est basée à Saint-Denis, France. En 1991, elle participe à 14 contemporary artists from France (A.G.O., Toronto), où une polémique éclate suite à des propos de Daniel Buren et Michel Parmentier dénonçant la « démission » des exposants artistes français au nom d’une critique moderniste de l’institution. Elle leur répond en questionnant une modernité blanche, colonialiste, masculine-hétérosexuelle et décide de ne plus utiliser que la vidéo pour filmer « un matériau incontrôlable ». Sa dernière pièce construite, Déçue la mariée se rhabilla (1991, coll. Centre Pompidou), est un objet lumineux posé au sol qu’elle décrit comme « plein d’une énergie électrique limitée qu’on doit recharger chaque nuit, une œuvre contre toute idée d’éternité ». Elle alors lance le concept Je nous sommes et entame une pratique vidéo ULA, Universal Local Art qui tente d’infléchir une modernité à l’universalisme autoritaire sous l’angle de l’altérité. Aux mécanismes de contrôle elle oppose des protocoles filmiques d’émancipation, de réparation, de droits à dire, à s’inventer autre, et prône une « décolonisation du moi ». Ses images en mouvement travaillent une matière humaine imprévisible et fragile — les volontaires qu’elle filme — qui l’oblige à confronter éthique et esthétique. Se confrontant ainsi aux imaginaires des autres, elle engage avec ceux et celles qu’elle filme «une poétique de la relation » et tente une autre distribution des rôles et des mots.

Sylvie Blocher est également cofondatrice en 1988 du collectif Campement Urbain qui mène avec l’architecte François Daune un travail sur la construction du Je et Nous hors des normes établies dans les périphéries urbaines, s’inspirant du concept d’archipel développé par le philosophe Édouard Glissant, pour imaginer des espaces publics comme des lieux de rencontres et d’émancipation, et non comme juste des espaces de circulation. Campement Urbain reçoit en 2002 le prix Art/ Community/ Collaboration de la Fondation Evens (APERTO biennale de Venise. 1988 ; MUKHA), en 2012 le Grand Prix d’Urbanisme d’Australie (MCA, Opéra de Sydney), après avoir redessiné le plan urbain de la ville de Penrith, dans le Western Sydney, à partir des récits et des rituels de ses habitants.

Elle expose dans les musées et les biennales Busan, Alexandrie, New Delhi, Salvador de Bahia, Venise, Lyon, Santiago de Chile, Liverpool, Jafre… Ses œuvres sont dans les collections nationales et internationales comme le SFMOMA, le MUDAM-Luxembourg, l’AGO-Toronto, le MNBAQ-Québec, le NMNM-Monaco, le MACS Grand Hornu, le Centre Pompidou, les FRACs Poitou-Charentes, Alsace, Bourgogne Franche Conté, Rhône-Alpes… 

Sylvie Blocher is based in Saint-Denis, France. In 1991, she took part in 14 contemporary artists from France (A.G.O., Toronto), where a polemic erupted following remarks by Daniel Buren and Michel Parmentier denouncing the ‘resignation’ of French artist exhibitors in the name of a modernist critique of the institution. She responded by questioning a white, colonialist, masculine-heterosexual modernity, and decided to use only video to film “uncontrollable material”. Her last work, Déçue la mariée se rhabilla (1991, coll. Centre Pompidou), is a luminous object placed on the floor, which she describes as “full of limited electrical energy that must be recharged every night, a work against any idea of eternity”. She then launched the concept Je nous sommes and began a video practice called ULA, Universal Local Art, which attempts to bend a modernity of authoritarian universalism through the lens of otherness. She opposes mechanisms of control with filmic protocols of emancipation, reparation, the right to say, to invent oneself as other, and advocates a “decolonization of the self”. Her moving images work with unpredictable, fragile human material – the volunteers she films – forcing her to confront ethics and aesthetics. Confronting the imaginations of others, she engages with those she films in “a poetics of relationship” and attempts a different distribution of roles and words.

In 1988, Sylvie Blocher also co-founded the Campement Urbain collective, which works with architect François Daune on the construction of the I and Us outside established norms on urban outskirts, taking inspiration from the archipelago concept developed by philosopher Édouard Glissant, to imagine public spaces as places for encounters and emancipation, not just as spaces for circulation. Campement Urbain won the Evens Foundation Art/Community/Collaboration Award in 2002 (APERTO Venice Biennale. 1988; MUKHA), and the Australian Urban Planning Grand Prix in 2012 (MCA, Sydney Opera House), after redesigning the urban plan of the town of Penrith, Western Sydney, based on the stories and rituals of its inhabitants.

She has exhibited in museums and biennials in Busan, Alexandria, New Delhi, Salvador de Bahia, Venice, Lyon, Santiago de Chile, Liverpool, Jafre… Her works are in national and international collections such as SFMOMA, MUDAM-Luxembourg, AGO-Toronto, MNBAQ-Québec, NMNM-Monaco, MACS Grand Hornu, Centre Pompidou, les FRACs Poitou-Charentes, Alsace, Bourgogne Franche Conté, Rhône-Alpes… 

Expositions collectives / Group exhibitions (selection)

2022 • « Tremblements », Nouveau Musée National de Monaco / 2021 • « Le tour du jour en 80 Mondes », CAPC Bordeaux, France / 2020 • « Nôus », Domaine du Piol, Nice, France / 2019 • «  Créatrices », Musée d’art contemporain de Rennes. France / 2019 «  Bandes à part », Musée Régional d’art contemporain, Sérignan, France • «  Regards d’artistes. Exposition d’œuvres d’Artiste sur la shoah », Mémorial de la Shoah. Paris. France / 2018 • «  Color of Confusion »,  Sylvie Blocher. Blue Star Contemporary San Antonio Texas / Curated by David S. Rubin /  • «  Regards d’artistes. Exposition d’œuvres d’Artiste sur la shoah. Mémorial de la Shoah. Paris / 2017 • «  SUD2017, Biennale de l’art public, Douala, Cameroun • «  Tous, des sang-mêlés, MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, France ; • «  Jafre Biennial, jafre, Espagne / 2016 • «  Fireflies in the Night Take Wing” Stavros Niarchos Foundation Cultural Center Athens, Grèce • «  Demonstrating minds, Muséeum of Contemporary Art, Kiasma Helsinki, Finlande  • «  Play Back, Selected Works from the Pierre Huber Films ans Videos Collection, Ocat, Shanghai, Chine  2015 • «  Retour sur L’abîme, CRAC Montbelliard, Montbelliard, France  • «  Crossover, Palais de Tokyo, Paris, France • «  Made by Feito Por Brasileiros, La Cidade Matarazzo, Sao Paolo, Brésil / 2014 • «  Les Désastres de la guerre 1800-2014, Louvre Lens, France  • «  Momentum? Maybe the time has come to live our corporality rather than speak our sexuality. Petunia, PSM Gallery. Berlin. Allemagne • « Sullivan gallery, Sydney, Australie / 2013  • « Singularités partagées, le 116, Centre d’art contemporain, Montreuil. France • « Moving Images, London. Angleterre • « Collection of Mudam Luxembourg. Artsonje Center. Seoul. Corée / 2012 • « 7th Biennale de Liverpool England • « BIP 2012, Only you Only me, Biennale de Liège, Belgique • «Glissements de terrain. Musée Ianchelevici, Belgique  • « Immagini per la cittadinanza. fotografia Europea. Reggio Emilia. italy • « Nouveaux horizons, Musée de la ville de Strasbourg, Strasbourg / 2011 • The Future of Penrith/Penrith of the Future. Art Gallery Penrith. Sydney, Australie / 2010  • « Workers and Philosophers, MSM Skolkovo, Moscou, Russie  • « I am what we trust, The Art Miami pavillon, Miami, Usa • « Biennale Cuvée 10: World Selection of Contemporay Art, OK Center for Contemporary Art, Linz, Austriche • « Brave New World, Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean, Luxembourg. Videoformes.  • « 25è International Manifestation of New Media & Video Art, Clermont-Ferrand • « Collection XXVI. Les années Artefactum. Muhka, Anvers / 2009 • « elles@centrepompidou », Centre Pompidou, Paris, France • « Le Spectacle du Quotidien », Biennale de Lyon, Lyon, France • « 30 ans. Pas nécessaire mais pourtant indispensable », Abbaye Saint André, C.A.C Meymac • « 2009 Antecameras de Spacio Publico» Citade Tiradentes. Sao Paolo. / 2008 • « El amor que tal », Galérie Santa Fé, Bogota, Colombie • « Stopover », SESC Sao Paulo, Brésil • « Alter Ego », Centre d’art, Chapelle de Melan, Franc / 2007 • « Airs de Paris », collectif Campement Urbain, Centre Pompidou, Paris, France / 2006 • « L’amour comment ça va ? », Grande Halle de la Villette, Paris, France  • « L’Inde dans tous les sens », Galerie Louis Vuitton, Paris, France • « La force de l’Art », Nef du Grand Palais, Paris, France  • « Paris-Black », Iwalewa, Afrikazentrum, Bayreuth  • « Stopover, Kunsthalle, Friboug. Switzerland / 2005•  « NowHere », Fondation Olivetti, Biennale de Venise, Italie  • «Guangzhou Triennial », Vitamine Creative Space, Canton, Chine • « Triennial », New Delhi, Inde / 2004• « Born in Europe », Gropius Baü, Berlin, Alllemagne • « Novo Techno », Contemporary Art Center, New Orleans, États-Unis • « Mirrorical returns », the National Museum of Art, Osaka, Japon • « Excessive, Dense, Speedy, Complex, Empty… But Humane », Argos Festival, Bruxelles, Belgique • « Nuits Blanches », Paris, France / 2003  • « Zone of Urgency », Arsenal, Biennale de Venise, Italie  • «  The Signatures of the Invisible », PS1, New York, États-Unis  • « Video Biennial and New Technologies », Museum of contemporary art, Santiago, Chili • « Phantom de Lust », Neue Galerie, Graz, Autrich / 2002  • « Sense of Wonder », Herzilya museum , Tel Aviv, Israël • « The Signatures of the Invisible », CAC, Genève, Suisse  • « Power », Casino du Luxembourg, Luxembourg / 2001 • « Der Luxemburger », Casino du Luxembourg, Luxembourg • « The Signatures of the Invisible », Londres Institute, Londres, Angleterre • « Videoform », Clermont-Ferrand, France / 2000 • « Voici », Palais des Beaux-arts, Bruxelles, Belgique • « Sporting Life », Museum of Contemporary Art, Sydney, Australie • « Leaving the Island », Metropolitan Museum, Pusan, Corée  • « Insisting memories », Harn Museum, Florida, États-Unis  • « Micropolitiques », Le Magasin, Grenoble, France • « Faith », Aldrish museum, Connecticut, États-Unis • 1999 Heaven, Kunsthalle Dusseldorf, Germany,Tate Liverpool, England  • 1998 Est Station, Casino Luxembourg, Luxembourg • 1997 P.S.1 open october 1997, P.S.1 New York, USA Crossing, Art Gallery, Hawaii, USA • 1996 Model Home : an idea for living, Clocktower, P.S.1, New York, USA • 1995 Femininmasculin, Centre Georges Pompidou, Paris, France; Puente…de pasaje, Carta blanca, Bilbao, Spain • 1994 • Rien que des Rencontres, M.U.K.H.A., Antverpen, Belguim • 1993 Été 93, the Nouveau Musée, Villeurbanne, France • 1992 French Window, Chisendale Gallery, London, UK Viewfinder, Foundation Stichting De Appel, Amsterdam, Holland 1991 • « Individualités, 14 contemporary artists from France », AGO, Toronto, Canada • 1989 • « Aspect de la jeune sculpture européenne », Fondation Cartier, Jouy-en-Josas • « Les années 80, fondation Cartier », Jouy-en-Josas • « Territoires d’artistes », musée du Québec, Québec • 1988 • « Construction image », ARC, Musée d’Art Moderne de la ville de Paris • « La collection », MUKHA, Anvers • « Aperto », Biennale de Venise, Venise • « Collection accrochage n°4 », le Nouveau Musée, Villeurbanne • « Septième salon d’art contemporain », Bourg-en-Bresse • « Cinquième atelier internationaux des pays de la Loire », Abbaye de Fontevrault • « Ucronos », Abbaye Sainte-Croix, Metz • « Aspekte der Biennale Venedig », Thomas Munchen, Munich • « Il raggio duro del sole », Palazzo dei Leoni, Messine  « Vive les Frac », le Nouveau Musée, Villeurbanne 1987 • « Inside Outside, MUKHA, Anvers • « Maintenant : Blocher, Colin-Thiebaut, Krauth, Sarkis », Palais des Rohan, Strasbourg • « Beelden Buiten, Tielt, Belgique. • « Jeune sculpture 87/1 », Port d’Aubervilliers, Paris• « Ucronia », Vieil Arsenal, Turin • « Acquisitions, Fond régional d’art contemporain Alsace », usine Seita, Benfeld • « Kunst Messe», Galerie jade, Bâle • « Fiac »,Galerie Jade, Paris 1986 • « Kasematte KD-2 », Paul Pozozza Museum, Düsseldorf • « Dimensions singulières », Château des Rohan, Saverne • « Sites », CCC, Strasbourg 1985 • « Ces dames au chapeau vert : Beaugrand, Blocher, Mercadier », Centre d’Art Contemporain, Genas • « Polaroïds d’artistes », Galerie des fossés, Saint-Étienne • « Sous paradis », Grand Garage, Strasbourg • « Acquisitions », Fond régional d’art contemporain Rhône-Alpes, nouveau musée, Villeurbanne. Paris • « Du petit », Échirolles 1984 • « JJ. Birkmeyer, S. Blocher, J. Mogarra », Athénéum, Dijon • « Acquisitions », Fond régional d’art contemporain Alsace, Musée d’Art Moderne de Strasbourg • « Acquisitions », Fond régional d’art contemporain Alsace, Sélestat • 1982 • « Espace Rhénan », Château de Rohan, Rouen, Saverne

Expositions personnelles / Solo exhibitions

2024 / Fais ton Poème, CCN  2018 • «  Color of Confusion », Blue Star Contemporary, San Antonio , USA / 2016 • « Les mots qui manquent, Musée d’art et d’histoire. Saint Denis-France /  • « S’inventer autrement », CRAC Sète. France / 2015  • « S’inventer autrement » Mudam, Luxembourg. • « Ce qui manque ? Galerie Michel Journiac, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, France / 2014 • « Color of Confusion» San Antonio Museum of Art, SAMA, Usa Censured / • « S’inventer autrement» Mudam, Luxembourg. / 2011  • « Les Coupables. Centre d’art, St Restitut, France / 2010 • « What is Missing? Sylvie Blocher. Monographie. Musée Art Contemporain, Sydney • « Penrith Art gallery (Campement Urbain), Australie  / 2009 • « Urban stories/ Soth China, Galerie Nosbaum Reding, Luxembourg / 2007 • « Sylvie Blocher : New Works », SF MOMA, San Francisco, États-Unis • « Wo/Men in Uniform », Dunlop Art Gallery, Regina, Canada / 2003 • « Living Pictures and Other Human Voices », Casino Luxembourg, Luxembourg • « Dignidad », MAMBA, Buenos Aires, Argentine • « 10 minutes de liberté », E.r.o.a., Coudekerque, France / 2001 • « Three of Us », la Chaufferie, Strasbourg, France • 2000 Are you a masterpiece? Exploratorium, San Francisco, USA • 1998 Living Pictures/Themselves, York Gallery, Toronto, Canada • 1997 The Judgment of Pâris, Art & Public, Geneva, Switzerland; People of Calais, Le Chanel, Calais, France • 1996 Warum ist Barbie Blond? Der Kunstraum, Dusseldorf, Germany; Sylvie Blocher, CIAC, Montréal, Québec • 1995 Her and Him, Crestet Centre d’Art, Le Crestet, France; Nous, Frac, Marseille, France; Living Pictures /the Love Announcement, Festival du Cinéma, France, Living Pictures /How much can I trust you, Bazel art Fair & Gallery Roger Pailhas • 1993 Mise à vue, Contemporary Art Center Abbaye Saint-André, Meymac, France; Étang rompu, Contemporary Art Center, Vassivière, France • 1992 The Share of Secret, CREDAC, Contemporary Art Center, Ivry, France; Sylvie Blocher, Carré d’Art, Nîmes, France • 1991 Disappointed the bride got herself dressed again, Gallery Roger Pailhas, France 1988  • « Sylvie Blocher », De Appel, Amsterdam • « Rosso Fuoco », Centre d’Art Contemporain Passage, Troyes • « Appartement », Galerie Joost Declerck, Gent 1985 • « Ce sont tous monts et vallées de pierres », Faux mouvements, Metz 1984  • « Paysages de sable avec architecture », CLAC, Nancy 1980 • « Hygiènes », Galerie Divergence, Metz

Performance-Conférence

1999 Si tu ne peux pas pisser droit, infiltre toi. If you can’t pee straight, infiltrate. Video Viewpoints, MOMA New York

Spectacles pour rendre la vie présentable – Performance et voix

1980 • «TEH», Salle des Sports, Illkirch Graffenstaden • 1982 • « Les éléphants », Salle des Sports, Illkirch Graffenstaden. 1983 • « Lupe Velez », Le Grand Garage, Festival Musica 83, Strasbourg • 1986 • « Gmund », TEH, Grande Halle de La Villette, Paris. Prix du Printemps du Théâtre • 1987 • « Figuren », Entrepôt gare de triage de Villeneuve les Avignon, Festival d’Avignon. 

Prix et distinctions / Prizes and distinctions

2012 • Grand Prix d’Urbanisme d’Australie. Sylvie Blocher avec Campement Urbain / 2008 • Prix international Fondation Evens, Art / Community/ Collaboration. 1995 • Médaille d’or, Biennale d’Alexandrie, Égypte / Chevalière des arts et des Lettres.

Biblio

Catalogues monographiques

« Les mots qui manquent », Musée d’art et d’histoire de Saint Denis, entretien Sylvie Blocher, Antoine Idier 2016 • « S’inventer autrement, Mudam », Luxembourg. Chantal Pontbriand, Geoffroy de Lasganerie, Enrico Lunghi, Sylvie Blocher, Christophe Gallois, Vincent Crapon 2014 • « What is Missing? » Jacques Rancière, Rachel Kent, Rudolf Frieling, • Sylvie Blocher, John Kirkman, MCA Sydney 2010 • « Wo/Men in Uniform », Regina Art Gallery, Canada, 2007 • « Sylvie Blocher and Other Human Voices », Casino Luxembourg, Caillet Aline, Hou Hanru, Michaud Eric, de Duve Thierry, Michel Régis, Ardenne Paul, Roussel Noëllie, Editions Actes Sud, 2002 • « Living Pictures / Tell me », PS’1, 1997 • « Living Pictures/ Gens de Calais ». Le Channel. Calais 1997 « Living Pictures », Galerie Pailhas, 1995 • «Elle et lui», Sylvie Blocher, Le Crestet, Edit. Actes Sud, 1995 • « Sylvie Blocher ». Centre Art Contemporain Meymac» 1993. – Hygiènes, Galerie Divergence, Roland Recht, Ecouter Voir, 1980

Catalogues collectifs

Mira, Tremblement, Nouveau Musée national de Monaco , 2021 • Tous, des sang-mêlés, MAC VAL – Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, France, 2017 • “Les désastres de la guerre. 1800-2014″. Le LouvreLens, France 2014 • Retour sur L’abîme, CRAC Montbelliard, Montbelliard, France, 2014 • Biennale de Salvador de Bahia, Brésil, 2014 • Commande Publique, CNAP, 2014 • The Unexpected Guest. Art, writing and thinking on hospitality. Liverpool Biennial 2012. Art/book • Glissements de terrain. Musée Ianchelevici, Belgique • The Art of Participation. 1950 to Now. Rudolph Frieling. San Francisco Museum of Modern Art. Thames & Hudson, 2008 • La Force de L’Art, RMN, DAP, CNAP, 2008 • L’œil écran ou la nouvelle image, Régis Michel, Casino Luxembourg, 2007 • Air de Paris, p.288-289, Centre Georges Pompidou, 2007 • Day after Day, Kunsthalle Fribourg, Fri-Art, 2007 • Sur un fil tendu. MAC’s Grand Hornu • L’Inde dans tous les sens, Fabrice Bousteau. Gal. L. Vuitton. Beaux Art Magazine, 2006 • Black Paris, Peter Hammer Verlag, Iwalewa-Haus, 2006 • Mirrorical Returns. Marcel Duchamp and the 20th Century. The Asahi Shimbun. 2004 • ArgosFestival, Bruxelles, 2004 • Biennale de Venise. Zone of Urgency. Biennale di Venezia, 2003 • Community /Art /Collaboration, Fondation Evens , 2002 • Power, Casino Luxembourg, 2002 • Voici 100 ans d’art contemporain, Thierry de Duve, Ludion, 2000 • Sporting Life, Museum of Contemporary Art, Sydney, 2000 • Signature of Invisible, The London Institute, 2000 • Leaving the Island, Picaf, 2000 • Heaven, Kunsthalle Dusseldorf, Tate Liverpoool. Ed. Hatje Cantz Verlag, 2000 • Crossings, The Honolulu Triennial. Library of Congress, 1997 • Bourse d’art monumental d’Ivry, 1991 • Féminin-masculin, le sexe de l’art. Editions du Centre Pompidou,1995 • Dalida et Hawaa, Biennale d’Alexandrie. Ailleurs, 1994 • Through the viewfinder ? De Appel Amsterdam, 1993 • Les années 80. Fondation Cartier. Beaux-Arts Magazine,1989 • De Appel, 1989 • Biennale de Venise, Fabbri Editore, 1988 • Cinquièmes ateliers des pays de la Loire, FRAC 1988 • De Verzameling, The collection MUKHA, 1989 • Maintenant, Musée de Strasbourg, 1987

Écrits où sont commentés les œuvres et textes de Sylvie Blocher (sélection)

« Les porteurs de voix » Sylvie Blocher ; Sara Colm, Rithy Panh, Soko Phay, Anne Laure Porée. Vann Nath, CAVN 2022 / « La question de la violence coloniale repensée par l’artiste Sylvie Blocher et l’écrivain Max Lobe ». Les Inrocks 21/05/18  https://www.lesinrocks.com/2018/04/27/arts/arts/jeff-koons-les-fleurs-du-mal-par-sylvie-blocher/ / Sylvie Blocher Jeff Koons, les fleurs du mal,  Les Inrocks, 27/04/18.  / Entretien avec Sylvie Blocher par Christophe Domino https://www.zerodeux.fr/news/entretien-avec-sylvie-blocher/ 2016  / « Visage contre Figure ». La guerre entre art et psychanalyse. Fabrice Bourlez, Bernard Lecœur, Véronique Le Ru. Ed. Epure 2016 / S’inventer autrement PFlorian Gaité @09 Déc 2015 https://www.paris-art.com/sinventer-autrement-2/ / Sylvie Blocher, Sète à vous, par Claire Moulène 2015.https://www.lesinrocks.com/arts-et-scenes/sylvie-blocher-sete-a-vous-81964-17-11-2015/  / Sylvie Blocher rend criants les échos du monde Emmanuelle lequeux 2016 Le Monde / Sylvie Blocher, capteuse d’émotions par Judicaël Lavrador, Envoyé spécial à Sète 2015. https://www.liberation.fr/arts/2015/11/22/sylvie-blocher-capteuse-d-emotions_1415330/  Sylvie Blocher à Sète – Passeuse d’imaginaire. Auteur Samantha Deman. 2015 https://www.artshebdomedias.com/article/211215-sylvie-blocher-sete-passeuse-imaginaire/ / Sylvie Blocher, rendre visible l’invisible. Par Colin Cyvoct. l’œil. Le journal des arts. https://www.lejournaldesarts.fr/editions/loeil / Tenter d’autres possibles par Christophe Gallois Vincent Crapon 1995 https://www.paris-art.com/tenter-dautres-possibles/  /  « Sylvie Blocher (ENTRE) Agnès Thurnauer » Revue Monstre, 2012. « Le double Touché-e, Sylvie Blocher », Maud Benayoun, Bookstorming 2014 / « A bras le corps. Image, matérialité et devenir des corps », Noémie Etienne et Agnès Vannouvong. Les Presses du Réel 2013 / « Histoire de la virilité 3, Exhibitions : la virilité mise à nu », Bruno Nassim Aboudrar, 2011 / Paul Ardenne, « Art, le présent. La création plasticienne au tournant du XXIe siècle », Éditions du Regard, 2010 / « Networked Cultures Parallel Architectures and Politics of Space ». Peter Mörtenböck and Helge Mooshammer. NAI Publishers, 2008  Arte Società Banlieue. Verso un’interdisciplinarità del projetto, Officina Editizioni. 2008 / « Marie Madeleine dans tous ses états ». Isabelle Renaud-Chamska. Edit. Cerf, 2008 / « Sylvie Blocher Urban Stories/Nanling », p. 28-31, Vacarme N°38, Ed. Amsterdam, 2007/ « Étés » Michel Assenmaker, Sylvie Blocher, Éric Brunier, Yves Gevaert, Enrico Lunghi. Edit. Casino Luxembourg & Yves Gevaert, 2006 /  « The (un)common place » Bartolomeo Pietromarchi, Actar 2005 / – Eutropia, Lafosse aux Ours, 2002 / « On the Mid-Ground: Time Zone 8 » Hanru Hou, Hong Kong, 2002 « L’image corps », Paul Ardenne, Edition du Regard, 2001 / – Sylvie Blocher Le double touché, or gendering the address,  Time and the Image, Manchester University Press, 2000 / Sylvie Blocher Alanna Heiss presents, Connaissance des Arts, April 2000 / Sandrine Wymann Sophie Kauffenstein La Mariée « mise en corps », Polystyrène 2000 /  «Duchamps & Cie» Pierre Cabanne. Terrail, 1997/ La déposition, Thierry de Duve, Ed. Dis Voir, 1995, « Écouter Voir » Roland Recht, Galerie Divergence,1980 / Sylvie Blocher à Sète – Passeuse d’imaginaire. Auteur Samantha Deman. 2015 https://www.artshebdomedias.com/article/211215-sylvie-blocher-sete-passeuse-imaginaire/